MUSIQUE ET PROPAGANDE

Malheureusement pour nous, les films s'inspirent de l'histoire et l'histoire est souvent moins féérique qu'une contine pour enfant. L'imagine ci-dessus est tirée du film "Indiana Jones :  la dernière croisade" dans lequel vous verrez une réplique du tristement célèbre autodafé (cérémonie dans laquelle les nazis brûlent des livres) du 10 mai 1933 à Berlin. Brûler des livres, encore faut-il les avoir lus, les avoir compris à l'instar des soldats allemands partant à la guerre avec "Ainsi parler Zarathoustra" de Nietzsche et n'en comprenant pas le moindre sens ou alors le sens contraire. 

Que nous racontent les images, les musiques, dans une société de consommation en proie au voyeurisme, non pas contre l'injustice mais bien souvent par autosatisfaction. Comment cette pratique "moyen-âgeuse" de l'autodafé fait encore l'actualité ? que ce soit en Occident comme en Orient ? 

 

Finissons sur la citation d'Heinrich Heine (célèbre écrivain allemand contemporain d'Hector Berlioz) qui datent de 1821 "Ce n'était qu'un début. Là où on brûle des livres, on finit par brûler des hommes".

 

Place au débat

Petit article qui vaut bien un point au contrôle

Apprendre à comprendre est le site de référencement des projets pédagogiques et artistiques d'Ange & Pierre-Jean Fasan 

Apprendre à comprendre is everywhere

  • YouTube - Cercle blanc
  • White Instagram Icon
  • White Facebook Icon
  • youtube_circle-512
  • insta
  • facebook-4-xxl